Psp , photo, texte, kit pour forum, carte de voeux, brico, recettes, grapho, document
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
 

 Harisson Ford 2

Aller en bas 
AuteurMessage
Moka
Conceptrice
avatar


MessageSujet: Harisson Ford 2

Consécration
Star Wars
Mark Hamill, interprète de Luke Skywalker, en 1978.
Mark Hamill, interprète de Luke Skywalker, en 1978.
Carrie Fisher, interprète de Leia Organa (ici en 2013).
Carrie Fisher, interprète de Leia Organa (ici en 2013).

En 1976, malgré ses réticences à voir jouer des inconnus dans le film, la 20th Century Fox accepte qu'Harrison Ford soit choisi pour incarner Han Solo dans ce qui sera une des plus grandes sagas du cinéma : Star Wars. Il obtient le rôle face à la concurrence de Kurt Russell, Nick Nolte, Christopher Walken, Al Pacino ou Richard Dreyfuss. George Lucas juge Harrison Ford plus à même d'incarner un personnage disposant d'une dimension cynique, qui tranche avec celle des personnages de Luke Skywalker ou Leia Organa. C'est également un personnage plus âgé que les autres, à l'exception notable de celui joué par Alec Guinness, un acteur britannique dont la présence compense un casting composé d'acteurs inconnus. La prise de risque paraît étonnante pour un film d'une telle envergure. Pensant jouer dans un film pour enfants, les acteurs ont du mal à interpréter leur rôle sérieusement et multiplient les pitreries.

Avec un salaire de 650 000 dollars, ce film permet enfin à Ford d'abandonner son métier de charpentier et de se concentrer pleinement sur sa carrière artistique. Malgré l'échec prématurément annoncé par la Fox, Star Wars est un énorme succès et fait de l'acteur la nouvelle coqueluche du public, lui apportant enfin, à trente-cinq ans, la consécration.

Le film donne lieu à deux suites dans lesquelles il reprend le rôle. Dans L'Empire contre-attaque, son jeu de comédien prend une nouvelle dimension avec l'évolution dramatique du rôle de Han Solo, liée à la fois à sa relation amoureuse avec Leia et à sa position inconfortable face à la trahison de son ami, Lando Calrissian. Juste avant qu'il soit congelé dans la carbonite, la princesse lui déclare son amour et il doit répliquer « Je t'aime aussi ». Voyant le résultat peu convaincant, Irvin Kershner, le réalisateur, lui demande d'improviser. Il change donc la réplique en « Je sais… », qui restera indissociable de son personnage. Le fait que Solo soit plongé dans la carbonite constitue en outre une alternative pour les scénaristes si Harrison Ford refuse de jouer dans le troisième volet de la saga. En effet, George Lucas n'est pas assuré que sa vedette accepte de reprendre à nouveau le rôle après son succès dans Les Aventuriers de l'arche perdue.

Sa participation est finalement confirmée. Dans Le Retour du Jedi, le manque de profondeur de son personnage ne lui permet pas d'exploiter le début du film qui est pourtant consacré à sa libération. Pour compenser cette faiblesse, il souhaite une mort héroïque pour Han Solo, afin qu'il puisse retrouver la stature des épisodes précédents. George Lucas refuse.
Trente-deux ans plus tard, en 2015, l'acteur reprend le rôle de Han Solo dans Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force, le premier opus de la troisième trilogie de la saga, réalisé par J. J. Abrams, où il obtient finalement la mort de son personnage.

Indiana Jones
Une scène montrant Harrison Ford en Indiana Jones, reproduisant celle du film Les Aventuriers de l'arche perdue au Disney's Hollywood Studios (2009).
À la fin des années 1970, les cinéastes George Lucas et Steven Spielberg travaillent sur leur prochaine production : un film rendant hommage aux serials de leur enfance. Pour ce projet, Spielberg pense immédiatement à Harrison Ford pour jouer le héros digne d'Allan Quatermain, mais Lucas y est opposé. En effet, en plus de n'être toujours pas favorable à l'idée de reprendre un acteur qu'il a déjà fait jouer (« Je ne veux pas en faire mon Robert De Niro ! », référence au lien qu'entretient De Niro avec Martin Scorsese), il craint qu'une confusion soit faite entre ce nouveau personnage et Han Solo. Plusieurs acteurs sont alors approchés pour le rôle. C'est finalement Tom Selleck qui est choisi pour incarner l'aventurier mais ce dernier refuse le rôle, à cause de son contrat qui le lie à la série Magnum. Après ce faux bond, Steven Spielberg persuade George Lucas qu'« Indy » est un personnage taillé pour Harrison Ford. L'acteur et le réalisateur sont mis en relation par George Lucas et, malgré l'hésitation de signer pour trois films, l'acteur accepte l'offre. Indiana Jones est né.

Pour jouer l'aventurier, l'acteur doit apprendre à manier le fouet et se préparer physiquement pour un tournage éprouvant. Il arbore pour Indy le look-type de l'aventurier, avec une barbe de trois jours et un vieux blouson de cuir, sans oublier ce qui deviendra ses signes distinctifs, le Borsalino usé et le fouet. Il campe ainsi un personnage « multi-facettes » : tantôt courageux puis romantique, drôle ou encore fragile.

Le tournage des Aventuriers de l'arche perdue est éprouvant pour toute l'équipe. Lors de la scène de bagarre contre un mécanicien nazi, l'avion roule sur la jambe de Harrison Ford. Il se retrouve avec un ligament déchiré au fin fond de la Tunisie. Mais, au lieu de le soigner, on lui bande la jambe pour qu'il puisse continuer à tourner. Plus tard, il se blesse sérieusement aux côtes en voulant assurer lui-même la cascade où Indiana est tiré au sol par un camion. En ce qui concerne la scène où le docteur Jones affronte un guerrier le menaçant d'un sabre, pour laquelle était prévu un combat élaboré qui avait nécessité une longue préparation, l'acteur, au moment de la tourner, n'est pas en mesure de jouer : comme beaucoup de membres de l'équipe à ce moment-là, il est malade. Pour se ménager, il propose à Steven Spielberg de tirer simplement un coup de pistolet sur l'assaillant. Le succès de cette courte scène auprès des membres de l’équipe est tel qu'elle est gardée au montage. Les Aventuriers de l'arche perdue sort sur les écrans en 1981 et connait un grand succès. Grâce à ce rôle, l'acteur réussit à surpasser la notoriété acquise avec celle du personnage de Han Solo et devient une star reconnue.

Harrison Ford et Chandran Rutnam sur le tournage d’Indiana Jones et le Temple maudit en 1983 au Sri Lanka.
En 1984 sort un deuxième film, Indiana Jones et le Temple maudit. Le pendant féminin d'Indy, après Karen Allen dans Les Aventuriers, est Kate Capshaw. C'est Harrison Ford qui, sous l'influence de Steven Spielberg, la choisit pour interpréter Willie Scott.

Durant le tournage des scènes où il est mené au palais du Maharadjah, l'acteur commence à souffrir d'une hernie discale à force de chevaucher un éléphant. Et c'est lors du combat contre un Thug dans la chambre d'Indy que la hernie le paralyse pour de bon. Aucun soin fait sur place ne faisant effet, il est rapatrié d'urgence aux États-Unis pour se faire opérer. Lors de sa convalescence, il suit un traitement à base d'enzyme de papaye. Le remède est efficace et l'acteur fait son retour au Sri Lanka au bout de trois semaines. À la suite de cela, le tournage reprend normalement. Lors de sa sortie en salle, bien que la critique trouve le film trop noir, Indiana Jones et le Temple maudit est un succès.

Wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
 
Harisson Ford 2
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moka Café :: Fiches documentaires :: Bonne découverte :: Biographie-
Sauter vers: