Psp , photo, texte, kit pour forum, carte de voeux, brico, recettes, grapho, document
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
 

 Harrisson Ford

Aller en bas 
AuteurMessage
Moka
Conceptrice
avatar


MessageSujet: Harrisson Ford



Sa collaboration avec George Lucas, qui le premier lui a donné l'occasion de s'affirmer en tant qu'acteur avec American Graffiti, lui permet d'accéder au rang de vedette internationale avec les rôles d’Indiana Jones et de Han Solo dans la trilogie originelle de Star Wars.

Son statut d'acteur majeur du cinéma de divertissement nord-américain lui vaut, en 1994, d'être consacré « star du siècle du box-office » par la National Association of Theatre Owners (Association nationale des propriétaires de salles de spectacle). En effet, les films dans lesquels il a tenu l'un des rôles principaux ont dégagé près de six milliards de dollars de recettes dans le monde.
Depuis plusieurs années, Harrison Ford met sa notoriété au service de la conservation de la nature en sensibilisant l'opinion notamment sur le cas critique de la déforestation des zones tropicales.

Biographie
Enfance

Harrison Ford naît en 1942 à Chicago d'un père catholique, Christopher Ford (1906-1999), et d'une mère juive, Dorothy Nidelman (1917-2004). Son grand-père paternel, John Fitzgerald Ford, est irlandais et sa grand-mère, Florence Veronica Niehaus, est allemande. Ses grands-parents maternels, Harry Nidelman et Anna Lifschutz, sont des immigrés juifs venus de Minsk, en Biélorussie. Sa mère est actrice de radio, avant de se consacrer à son foyer, tandis que son père est un directeur publicitaire faisant occasionnellement l'acteur de radio comme sa femme.
Harrison et son frère Terence, né en 1945, grandissent dans une famille de la classe moyenne. Christopher et Dorothy Ford élèvent leurs enfants en « inventant » une éducation basée sur la combinaison de leurs convictions religieuses et culturelles respectives. Aujourd'hui, quand il est question de savoir quelle est sa religion, Harrison Ford répond avec humour : « démocrate »6. Il dit également qu'il se sent « Irlandais en tant que personne mais Juif en tant qu'acteur ».

Scolarité
Harrison Ford commence sa scolarité à l'école élémentaire Graeme Stewart. Celui que ses camarades appellent « Harry », est admis à la Maine East High School (en) en 19569. Élève moyen, il participe néanmoins à toutes sortes de clubs au sein de l'établissement : président du club de sciences sociales, membre du club de modélisme ferroviaire, représentant du club des garçons de l'école et délégué de classe À cette période, il effectue également ses premières performances publiques en étant la voix de la radio du collège qui vient d'être créée. Par ailleurs, il intègre la troupe de danse de l'école ainsi que l'équipe de gymnastique pour une brève période.

En 1960, il quitte le lycée diplômé et intègre sous la pression de ses parents le Ripon College (en), dans le Wisconsin. Il fait partie de la fraternité Sigma Nu et étudie la littérature anglaise et la philosophie mais avec de piètres résultats. En troisième année, le mauvais élève qu'il est prend part aux cours d'art dramatique, pensant ainsi saisir l'opportunité d'obtenir facilement de bonnes notes : c'est le déclic, Harrison sait désormais ce qu'il veut faire de sa vie professionnelle. En 1964, à trois jours de la remise des diplômes, il apprend qu'il ne sera pas diplômé à cause de ses absences répétées. Il rentre en Illinois avec un sentiment de honte et d'humiliation.

Débuts professionnels
Malgré leur scepticisme vis-à-vis de la voie choisie par leur fils, les parents d'Harrison Ford l'encouragent. Sachant que ce n'est pas dans le Wisconsin qu'il pourra lancer sa carrière, il décide de se rendre à Hollywood avec Mary Marquardt, une comédienne qu'il a rencontrée durant ses années d'études et qu'il épouse en 1964.

Une fois en Californie, les rôles ne se bousculent pas. Mais, après une série de castings sans résultats, il se voit proposer par la Columbia Pictures un contrat de 150 dollars par semaine pour faire de petites apparitions à la télévision. Durant cette période, il échappe de peu à la mort lors d'un accident de voiture quand il perd le contrôle de son véhicule et percute un poteau. Sa cicatrice au menton, aujourd'hui l'un de ses signes distinctifs, constitue une séquelle de cet événement. Finalement, en 1966 il apparaît pour la première fois sur grand écran dans Un truand avec James Coburn, dans un rôle pour lequel il n'est pas crédité au générique. La même année, il échappe à un départ pour la Guerre du Viêt Nam en simulant la folie. À la suite de cela, il écrit une lettre pseudo-philosophique aux autorités pour expliquer les raisons de son acte.

En 1967, il obtient un deuxième rôle, toujours sans être crédité au générique, dans Luv. C'est finalement dans La Poursuite des tuniques bleues, la même année, que son nom apparait pour la première fois à l'écran. Cependant, il est crédité sous le nom de « Harrison J. Ford » pour le différencier de l'ancien acteur de films muets portant le même nom que lui. Malgré ces petits rôles, ses revenus sont modestes, ce qui est d'autant plus problématique que son épouse donne naissance à leur fils Benjamin. L'acteur accepte mal les petits rôles que la Columbia lui affecte, et il se voit dans l'impossibilité d'exprimer son jeu ainsi que sa personnalité. Son contrat est alors rompu sous prétexte de son manque de charisme et en raison de ses remarques successives sur la pauvreté des scénarios qui lui sont soumis. Il admet aujourd'hui ne pas avoir été très coopératif avec le studio, mais juge que c'est cette arrogance qui lui a permis de croire en sa carrière et de cacher sa timidité, même s'il était alors à deux doigts d'abandonner cette voie. Peu de temps après, il s'engage avec Universal Pictures avec qui il obtient des petits rôles dans des séries telles que Le Virginien ou L'Homme de fer. Mais ses petites apparitions ne sont pas suffisantes pour subvenir aux besoins de sa famille. Il recherche donc une alternative au métier d'acteur.

Nouveau départ
En effectuant des travaux dans sa maison, Harrison Ford décide soudainement de devenir charpentier. Il renonce à devenir acteur et apprend à travailler le bois à travers les livres qu'il emprunte à la bibliothèque locale. Il trouve son premier travail de menuiserie sur le chantier d'un studio d'enregistrement pour le compositeur Sergio Mendes. En parallèle de son nouveau métier, il accepte quelques petits rôles au cinéma (Zabriskie Point en 1970) ou dans des séries télévisées (Sur la piste du crime en 1969 ou Gunsmoke en 1972). Durant cette période, sa femme donne naissance à leur deuxième fils, Willard.
Au fil de ses rencontres, il s'est fait un ami en la personne de Fred Roos, le directeur de casting d'Universal, chez qui il fait régulièrement des travaux. Alors qu'il termine un chantier au Samuel Goldwyn Studio, Fred Roos lui présente un jeune réalisateur encore inconnu, George Lucas. Peu de temps après, ce dernier fait appel au menuisier-charpentier pour faire des travaux d'aménagement chez lui. Cette rencontre est déterminante pour la carrière d'acteur de Harrison Ford.
George Lucas (ici en 2006) lance pour de bon la carrière de Harrison Ford en lui donnant un rôle dans American Graffiti.
En 1972, George Lucas propose à Ford le rôle du féru de vitesse Bob Falfa dans son prochain film, American Graffiti. Il accepte, car il juge le rôle suffisamment important pour s'impliquer dans la réussite du film. Pour tourner ses scènes, il doit se couper les cheveux ; mais craignant ne pas pouvoir honorer les propositions de tournage supplémentaires qui pourraient lui parvenir, il suggère à George Lucas d'affubler Bob Falfa d'un chapeau de cow-boy. Le film sort durant l'été 1973 et engrange plus de 21 millions de dollars lors de sa première exploitation en salle. Malgré ce succès, Harrison Ford, alors âgé de trente ans, reprend son activité de charpentier car le cachet de 600 dollars qu'il touche pour le tournage de ce film est insuffisant pour faire vivre sa famille. Cependant, sa motivation à faire carrière dans le cinéma est réanimée.

Il reprend donc son travail tout en acceptant d'autres petits rôles. Après des travaux dans le bureau de Francis Ford Coppola, Il se voit proposer un rôle par ce dernier dans son film Conversation secrète avec Gene Hackman en vedette. Il doit tenir le rôle de Mark, mais au dernier moment, Frederic Forrest obtient le rôle ; Harrison Ford, qui récupère finalement le personnage de Martin Stett, en est furieux. Pourtant grâce à ce rôle, le jeune acteur commence à faire parler de lui à Hollywood.
Jusqu'en 1976, il obtient quelques rôles à la télévision et vit plutôt bien de sa double activité. Pendant des travaux effectués chez George Lucas, celui-ci lui demande de donner la réplique aux acteurs lors du casting pour son prochain film. Une audition que le réalisateur, souhaitant travailler avec de nouveaux visages, lui refuse de passer. Mais après quelques répliques, Lucas tient son acteur pour le rôle de Han Solo.

Wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
 
Harrisson Ford
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moka Café :: Fiches documentaires :: Bonne découverte :: Biographie-
Sauter vers: